Jacques Maudhuit, dit Michel Aurouze  Jacques Maudhuit, dit Michel Aurouze vous convie à un "Ciel-Voyage"grâce à ses tableaux qui illustrent ses romans.
 
Français | frlish  

ACCUEIL
Introduction
Biographie

MES ROMANS
Une Fleur d'Edelweiss
Les Rameaux de pêchers
Les Millepertuis
L'Arc-en Ciel
Ecriture Fantome
La Faille
les Enchaînés

MES TABLEAUX
Acryliques
Collages
Matière +Tableaux Abstraits
Hommes Pop Art
Nus Masculins Huile


LIENS AMI


CONTACT


 
   
Une Fleur D'Edelweiss


Béton ciré, béton lissé, béton coloré, beton cire, beton colore, beton lisse

Michel Aurouze. Edité par Le Méridien Editeur 1987

En vente contre 13 euros chez :
Jacques MAUDHUIT
chemin du Replat
84100 UCHAUX

Béton ciré, béton lissé, béton coloré, beton cire, beton colore, beton lisse

Béton ciré, béton lissé, béton coloré, beton cire, beton colore, beton lisse

Béton ciré, béton lissé, béton coloré, beton cire, beton colore, beton lisse

Béton ciré, béton lissé, béton coloré, beton cire, beton colore, beton lisse

 

Extraits "Habits de spectacle, destinés au spectacle ! Avec cet habit-là, tu as traversé les feux de la rampe : la batterie bat son plein et le chant se délie : il reste en suspens au sommet des lumières et des cris que tu feins. Il emplit la salle dans son total volume. Elle s'est tue. Elle t'écoute et te regarde. Tu joues de tes longs cheveux comme d'une longue crinière et tes gestes langoureux coulent parfois de viriles manières. Cela plait aux hommes surtout ! Ils te fixent. Tu es la femme dans leur tête, celle qu'ils n'oseront jamais toucher. Et toi tu gobes leurs désirs, tandis que tu délies les gestes si féminins de cette mélodie. Et malgré eux une féminité trouble les atteint et les attire. Helmutt enrage car il te connaît bien. Et cette féminité-là, ce n'est plus tout a fait son bien.

Et elle s'élève cette chanson ! Elle monte et grimpe tout autour des feux de la rampe, et toi, un autre toi, tu danses sur la rampe, en doublure, au féminin. Ce double qui prend corps tu le guettes dans ces robustes hommes ! Les femmes, elles, béatement te sourient et t'adorent. Tu es celle que tu ne seras jamais,et vers laquelle tes phantasmes t'ont porté. Et puisque l'on ne peut se regarder soi-même tu leur empruntes ces avides pensées. Le soir, fourbu, ces yeux toujours braqués sur toi, tu rentres avec Helmutt et tu lui dis « maintenant, viens à moi ! ».

La chanson s'est tue, la rampe s'est éteinte. Tu as quitté ta perruque ta robe et tes oripeaux. Tu es rentré dans la cage de verre, tu as chaussé tes lunettes à fine monture, à 1'américaine, tu as choisi un disque et tu renvoies la sono. Les hommes se tournent vers leurs femmes et les enlacent dans un dernier tango."

Edition Scriba-2003-illustrée par quatre fusains

Extrait du Journal ILIA dirigé par le pasteur J. Doucé. Décembre 1987

" Il y a des surprises heureuses. Toutes celles de la rencontre d'écrivains à l'Université Homosexuelle de Marseille autour d'Hugo Marsan le furent, mais je dois avouer mon faible pour un petit livre écrit par un auteur encore inconnu (heureusement, je vous disais qu'il y a des découvertes à faire, et des créateurs inattendus à encourager) : Une Fleur d'Edelweiss de Michel Aurouze ne compte qu'une cinquantaine de pages, mais quel air vif, quelle densité, quel déroutement loin des sentiers battus et pourtant au cœur même de nos plus essentielles et secrètes émotions.

C'est évidemment une histoire d'amour à plusieurs personnages, certains en toile de souvenirs insérés dans la trame narrative et à la fulgurance précipitée, et brusquement, par rafales, assombrie de dérives soudaines et de vertiges et des rapports entre le narrateur et Hippolyte.

Michel Aurouze a d'emblée un style fort, extrêmement personnel et percutant. Aucune complaisance dans la phrase, aucune fausse recherche " littéraire ", non ! le ton juste, un texte rare à ne pas manquer. "

 

Geneviève Pastre

La fleur d'Edelweiss de Michel Aurouze
Par Pascal Éloy


En 1967, au moment de sa publication, Une fleur d’Edelweiss a connu un succès quasiment confidentiel. Aujourd’hui, tout le monde réclame ce titre si bien qu'il a dû être plusieurs fois réédité ! Tel est le destin de cet étrange petit livre que certains présentent comme le meilleur de Michel Aurouze.


Une fleur d'Edelweiss raconte, sur fond de jazz américain, des histoires d’amour où s’entrecroisent les vies du narrateur et d’Hippolyte, d’Hippolyte et d’Helmut ou du narrateur et de Fleur de lune... Et pourtant, on ne saurait qualifier ce livre de récit d’amour. En effet, il se présente plutôt sous la forme d’un florilège de courtes histoires, de tranches de vie, intimement mêlées et étroitement découpées par de nombreux souvenirs poétiques. C'est un peu comme si chaque histoire générait, pour le narrateur, un souvenir et que celui-ci se traduisait sous une forme poétique empreinte d'émotions. C’est une des caractéristiques majeures de cet ouvrage et c'est également ce qui lui confère un style d’écriture personnel et inégalé.
Il est aisé de sentir déjà dans cette œuvre l’émergence de la trame narrative qui donnera naissance, trente ans plus tard, au roman Les Millepertuis : relative difficulté à assumer son homosexualité, rancœur envers le père, succession de rencontres heureuses ou malheureuses, relations sexuelles violentes, amant asiatique... Des situations, des images sont déjà ébauchées (et peut-être testées auprès du public), en prémices à un développement futur. À noter par ailleurs que le livre est illustré de superbes dessins réalisés par l’auteur lui-même pour décrire des garçons que l’on sent alanguis et offerts malgré le mystère qui les entoure. Une fleur d'Edelweiss se lit très vite, d’une traite, et transporte avec plaisir le lecteur dans l’univers poétique de l’auteur. Un bon moment qui dure aussi longtemps que les souvenirs de Michel Aurouze !
Michel Aurouze, Une fleur d'Edelweiss, récits, éditions Geneviève Pastre (1967), éditions du Méridien (1987), éditions Le Manuscrit (2007),  62 pages, 10.90 €.


Découvrez les autres romans de Michel Aurouze : Les Millepertuis ,

Les Rameaux de pêchers , La Faille , L'Arc en ciel.

 

 

   

Envoyer cette page à un amie